Accueil > Détails - Exposition "Entre l'Espagne et la Russie. En récupérant l'histoire des enfants de la guerre"
CatalanEspagnolFrançais Anglais
 

Museu Memorial de l'Exili

Evénement 

Titre:
Exposition "Entre l'Espagne et la Russie. En récupérant l'histoire des enfants de la guerre"
Quand:
09.09.2017 - 09.09.2017
Catégorie:
Expositions temporaires actuelles

Description

Exposition Entre l'Espagne et la Rússie. En récupérant l'histoire des enfants de la guerre

Du 9 septembre au 5 novembre 2017

Vernissage, Samedi, 9 setembre 2017 à 10.30h.matin

 


 

Entre 1936 et 1939, l’Espagne subit les effets d’une cruelle guerre fratricide qui mit un terme à des milliers d’enfances. Les enfants espagnols souffrirent, tout comme les adultes, des conséquences du conflit et furent les victimes directes des hostilités. Ils durent faire face à la pénurie de vivres, à l’insalubrité et à d’innombrables maladies. Ils purent voir comment la violence et la vengeance s’étaient emparées des rues devenues des lieux dangereux et interdits, après avoir été des espaces de jeu et de loisir. Jour après jour ce n’étaient que sirènes et  refuges à cause des bombardements permanents qui ravagèrent le pays. Ils cessèrent d’aller à l’école. Pour beaucoup d’entre eux,  il n’y avait pas d’autre choix que de partir. Convaincus qu’ils ne pouvait en être autrement pour survivre, les parents décidèrent de les placer dans une des nombreuses campagnes d’évacuation organisées par le Gouvernement de la République. Les évacuations des enfants à l’étranger constituèrent ainsi le premier exil du peuple espagnol dû à la Guerre Civile.

De tous les pays qui accueillirent les mineurs espagnols, l’Union Soviétique fut, sans doute, celui qui, sur le moment, provoqua le plus de louanges et de critiques, celui qui enflamma les consciences et ébranla les cœurs. Les 2895 enfants qui débarquèrent dans les ports de Yalta et de Leningrad entre le 21 mars 1937 et la fin du mois d’octobre de 1938, suscitèrent alors autant d’intérêt  qu’aujourd’hui, 80 ans après leur départ.

Cette exposition, résultat du Projet Entre l’Espagne et la Russie. Pour récupérer l’histoire des Enfants de la Guerre, subventionné par le Ministère de la Présidence du Gouvernement de l’Espagne, prétend reconstruire la vie de ces enfants qui durent tout abandonner à cause de la guerre. Il ne s’agit pas pour autant de récupérer leur histoire à partir des documents officiels ou des chroniques des journaux de l’époque, mais de la réécrire en donnant la priorité à leurs propres mots, à leurs témoignages oraux ou écrits (dessins, rédactions, lettres, mémoires, journaux, autobiographies, etc.)

Depuis son inauguration à Alcalá de Henares (Fondation Pablo Iglesias et Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université d’Alcalá) le 16 octobre 2012, l’exposition a parcouru  différentes villes du territoire espagnol telles que Salamanca (Faculté de Géographie et Histoire de l’Université de Salamanca) ; Murcia (Musée de l’Université de Murcia) ; Segovia (Salle Ex.presa 2-La Cárcel/Centre de Création de Segovia de la Municipalité de Segovia) ; Madrid (Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Autonome de Madrid) ; Santander (Amphithéâtre de l’Université de Cantabria) ; Coria del Río-La Puebla del Río, Sevilla (Museo de la Autonomía de Andalucía) ; Oliva, Valencia (Museo Etnológicode Oliva) ; et Las Palmas (Maison de Colomb, Las Palmas de Gran Canaria). En ce moment elle parcours le sud de la France où elle est accueillie dans différents lieux symboliques de l’exil espagnol  tels que Argelès-sur-Mer (Association Fils et Filles de Républicains Espagnols et Enfants de l’Exode) ; Perpignan (Centro Espagnol des Pyrénées Orientales de Perpignan) ; et Elne (Maternité Suisse d’Elne) ; et prendra fin maintenant au Museu Memorial de l’Exili à La Jonquera (Girona, Espagne). Grâce à cela et à d’autres opportunités qui pourraient se faire jour, l’objectif assigné aura été atteint : faire connaître ce phénomène historique tout en rendant un hommage sincère et mérité à ceux qui en ont été les protagonistes.


Cette expositión, sous le commissariat de Verónica Sierra de l'Universidad de Alcalá de Henares, a été produïte par la Fundación Pablo Iglesias. Elle a par objectif la récupération  de la mémoire des enfants évacuées en Russie pendant le conflict de 1936-1939. L'expo est venue au MUME avec la collaboration de la Mairie d'Elne et de l'Association DAME (Descendants et Amis de la Maternité d'Elne).

 

Plus d'infos sur l'exposition au website de la Fundación Pablo Iglesias.