Exposition: Carmen Castillo. Une exilée chilienne

Títol:
Exposition: Carmen Castillo. Une exilée chilienne
Quan:
Dis, 2. Octubre 2021 - Diu, 27. Març 2022
Categoria:
Exposició Temporal Històric FR

Descripció

Exposition: Carmen Castillo. Une  exiilée chilienne

Du 2 octobre 2021 au 27 mai 2022

Vernissage, samedi, 2 octobre a 12h.

L'exposition, organisée par la journaliste et critique de cinéma Imma Merino, consiste en un voyage à travers la vie et l'oeuvre de Carmen Castillo avec l'exil com axe central.

Pendant la dictature militaire chilienne avec le MIR (Mouvement de la gauche révolutionnaire), un groupe résistant qui luttait clandestinement contre la dictature. En 1974, après une forte attaque répressive de la dictature, résultat d'une dénonciation qui mit fin à la vie de son compagnon et chef du groupe résistant, Miguel Enríquez, il put s'exiler à Paris.

Carmen Castillo a travaillé à la réalisation de documentaires pour la télévision et aussi de documentaires liés à la récupération de la mémoire historique, comme La flaca Alejandra (1994), qui raconte la rencontre d'un dénonciateur avec l'une des victimes de la dénonciation, réalisée pendant la La dictature de Pinochet au Chili et Calle Santa Fé (2007), une production sur l'expérience du directeur de la répression pinochetiste de 1974 et la mémoire des vaincus.

Vous pouvez accéder aux textes et vidéos de l'exposition en catalan, espagnol, français et anglais via ce lien.

Plus d'infos à:

Imma Merino. “Diàlegs amb... Carmen Castillo: Compromís polític i experiència de l’exili”, dins la revista del Memorial Democràtic Temps de memòria núm. 5 (2020)

Carmen Castillo, una revolucionaria de todos los tiempos, article de Marco Álvarez (Amecopress, Mèxic, juny 2020)

Cicle de cinema xilè (París, La cinémathèque du documentaire, 2020)

Dossier Carmen Castillo al Festival International de Documentaires (FIPADOC, 2020)

Carmen Castillo, cinéaste de la résistance chilienne - FIPADOC 2020

visita virtual banner cat1 250p

Agenda

<<  <  Setembre 2022  >  >>
 Di  Di  Di  Di  Di  Di  Di